Assurance incendie et chaudière à gaz : ce qu’il faut savoir

Les incendies causées par les chaudières à gaz peuvent être sources d’importants dégâts. Il est alors important pour toute personne propriétaire de ce type d’appareil domestique de souscrire à une assurance incendie. Découvrez le fonctionnement de l’assurance incendie et les obligations du détenteur d’une chaudière à gaz.

L’assurance incendie en cas d’accidents liés à une chaudière à gaz

L’assurance incendie est incluse dans les garanties de base de votre assurance multirisque habitation. Dans un tel contrat, l’option « rééquipement à neuf » vous assure une prise en charge plus complète de vos biens lors d’accident occasionné par votre chaudière à gaz.

La garantie incendie peut couvrir le bâtiment ravagé par les flammes. Dans ce cas, deux types d’indemnisation sont alors possibles : l’indemnisation en valeur à neuf (ou valeur de remplacement) ou l’indemnisation en valeur de reconstruction. Dans ce dernier cas, l’indemnité versée pourra être plus basse par rapport au coût de la reconstruction. Les biens mobiliers endommagés sont également couverts. Cela concerne spécifiquement tout bien appartenant à l’assuré et aux personnes résidents sous le même toit.

Il est par ailleurs important de savoir que l’assuré doit se conformer à certaines obligations de son contrat de couverture avant d’être indemnisé. Il est notamment tenu d’installer des détecteurs de fumée dans tous les logements d’habitation. Plus spécifiquement, l’occupant doit procéder à la mise en place d’un détecteur muni d’un avertisseur autonome de fumée homologué NF.

L’entretien de votre chaudière à gaz

L’entretien de la chaudière à gaz est également une obligation mentionnée dans les clauses du contrat d’assurance.

Assurance incendie et entretien d’une chaudière

Lors d’un sinistre dû à une chaudière mal entretenue, votre compagnie d’assurances peut refuser de vous indemniser. Le propriétaire d’un logement est responsable de l’entretien annuel de son matériel domestique. Si vous êtes locataire, vous devez vous référer à votre contrat de bail pour savoir qui est responsable de l’entretien de la chaudière à gaz. Lorsqu’il revient au locataire de le faire, ce dernier est libre de procéder à l’entretien de l’appareil avec le chauffagiste de son choix.

Lire aussi :   Feu de forêt : comment faire avec votre assurance habitation ?

Qui est habilité à entretenir votre chaudière ?

L’entretien de votre chaudière à gaz doit être effectué par un professionnel. Afin de bien choisir votre chauffagiste, vérifiez les certifications et labels qu’il détient. Ces derniers vous donnent des assurances par rapport à son savoir-faire, sa connaissance des règles de sécurité et de respect de l’environnement. Certains certificats vous permettent de savoir si votre chauffagiste maîtrise les technologies les plus avancées et offre des prestations de qualité. Parmi ceux-ci figurent entre-autres RGE, Qualibat ou encore Qualisav.

Comment bien choisir son contrat d’entretien ?

Pour bien choisir un contrat d’entretien, vous devez prendre en compte certains aspects comme :

  • Le tarif du contrat d’entretien à l’année;
  • Le niveau de protection;
  • La disponibilité du service d’entretien et de dépannage;
  • Le moyen de paiement.

Ces points sont importants à vérifier afin d’avoir l’esprit tranquille tout au long de l’année. Il existe en général deux types de contrats d’entretien : Le contrat simplifié et le contrat complet. Le premier acte comprend les vérifications de base quant à l’entretien de votre chaudière à gaz. Ce contrat inclut la visite et le déplacement lors d’une intervention pour cause de panne.

Le contrat complet inclut le déplacement du professionnel, la visite d’entretien et la main-d’œuvre en cas de panne. Le tarif de ce contrat est le plus élevé. Notez aussi que les chaudières vieillissantes ne peuvent pas bénéficier de ce type d’engagement.

Vous aimerez aussi...