Assurance multirisques habitation : que faire en cas d’inondation ?

Une inondation est un sinistre important qu’on ne peut pas comparer à un simple dégât des eaux. Lorsque cela survient, la compagnie d’assurance doit vous indemniser et prendre en charge la rénovation du logement. Cependant, pour bénéficier d’une indemnisation, vous devez effectuer quelques démarches. Voici les démarches à suivre en cas d’inondation pour bénéficier d’une assurance multirisque !

Informer la compagnie d’assurance et procéder aux premiers travaux

Lorsque votre logement subit une inondation, vous devez contacter le plus tôt possible la compagnie d’assurance. Informez-la soit par téléphone, email ou si possible, en vous rendant dans les locaux de la compagnie. L’assureur vous confirmera la démarche à suivre pour déclarer les dommages. Ce dernier vous communiquera aussi les modalités pour l’indemnisation.

Notez qu’en cas d’inondation, le délai pour annoncer le sinistre à l’assureur commence à partir de la date de publication d’un arrêté au journal officiel. C’est aussi le cas pour toutes les autres catastrophes naturelles. Vous disposez de dix jours après la parution de l’arrêté dans le journal officiel pour déclarer le sinistre.

Au cas où aucun arrêté n’est pris, vous devez déclarer l’inondation dans un délai de 5 jours après le sinistre. Il est donc prudent de ne pas attendre la publication de l’arrêté pour faire sa déclaration auprès de la compagnie d’assurance.

Avant de commencer les travaux de rénovation, il est important d’effectuer quelques interventions pour éviter l’aggravation des dommages. Ces mesures doivent être jugées nécessaires et urgentes. En effet, il est conseillé normalement de ne pas lancer les travaux de rénovation sans l’accord de votre assureur.

Fournir une liste des objets endommagés

Au moment où vous informerez votre assureur des dommages subis, fournissez une liste des objets endommagés ou irrécupérables. Mentionnez la valeur de chaque objet. Pour prouver l’existence et la valeur de chaque objet, vous devez en apporter la preuve. Utilisez des photos, des vidéos, des factures, des contrats, et même, des témoignages.

Lire aussi :   Assurance voiture au tiers : êtes-vous bien couvert en cas d'accident ?

Recevoir l’indemnisation

Dans le cas de l’assurance multirisque habitation, l’indemnisation est octroyée dans un délai maximum de trois mois. Cela se fait après que vous ayez fourni une liste des objets endommagés ainsi que leur valeur respective.

Il est possible que vous preniez en charge certains frais comme les frais de pompage, les frais de déblaiement, les frais de nettoyage. Cependant, tous les dommages liés à l’inondation et les conséquences liées à ce sinistre sont garantis. Généralement, le terrain, le chalet, la clôture ainsi que les plantations sont exclus de la prise en charge. Plus précisément, l’assurance multirisque habitation ne couvre que les biens que vous avez assurés.

Procéder à la rénovation de l’habitat

Une fois que vous avez reçu l’indemnisation et que le logement est vidé de tout résidu d’eau et des objets irrécupérables, vous pouvez procéder à la rénovation. Cependant, il faudra vous assurer que la maison est complètement sèche. L’air ambiant et vos murs doivent être secs. Dans le cas contraire, vous risquez de rencontrer de nouveaux désagréments après la réalisation de la rénovation.

Parmi ces désagréments, il y a les mauvaises odeurs, le développement de la mérule, le papier peint qui se décolle et autres. Pour accélérer le processus, utilisez des déshumidificateurs pour ventiler le logement. Installer aussi des assécheurs de murs humides pour évacuer l’humidité est une option que vous pouvez envisager.

Vous aimerez aussi...